Skip to content

5 astuces Neuromarketing pour les menus de restaurant ▷ Vendre plus

Lors de la conception du menu de notre restaurant, de nombreux doutes peuvent surgir. Nous commettons peut-être l’erreur de le rendre trop simple ou, au contraire, nous le surchargeons de trop d’informations. Alors, quel est le menu parfait ?

Dans ce billet, nous découvrons 5 astuces de neuromarketing pour concevoir le menu de votre restaurant. Nous expliquons comment le neuromarketing dans votre menu peut vous aider à vendre plus avec votre restaurant.

Vous voulez optimiser votre menu ?

Nous allons d’abord expliquer ce qu’est le neuromarketing et comment l’appliquer dans un restaurant.

Avec le neuromarketing pour votre restaurant, nous essayons d’identifier pourquoi un consommateur préfère choisir un produit ou un autre en fonction de ses stimuli émotionnels. Avec cela, nous pouvons appliquer des stratégies qui nous aident à améliorer les ventes de votre restaurant grâce à la connexion par les émotions et les sentiments.

Vous voulez optimiser votre menu ?

Conseil 1 : choisissez des noms attrayants et descriptifs

Ne vous contentez pas de nommer votre plat. Allez plus loin et accompagnez un nom original d’une description suggestive.

Essayez d’utiliser des adjectifs sensoriels tels que “aromatique”, “croustillant” ou “crémeux” et mentionnez les méthodes de préparation (grillé au charbon de bois, mariné, basse température, etc.). Cela permettra à votre client d’imaginer le plat de la manière la plus délicieuse qui soit, et même de le faire saliver rien qu’en lisant la description.

Il a été prouvé que l’utilisation de cette technique augmente les ventes de 27 %.

Conseil 2 : Appliquez une distribution stratégique des plats

Le neuromarketing a étudié le parcours de nos yeux lorsque nous prenons un menu pour la première fois, mettant toujours en évidence plusieurs points chauds où notre cerveau prête davantage attention.

Tout d’abord, nos yeux sont attirés par le centre du menu, puis ils se concentrent sur le coin supérieur droit et enfin sur le coin supérieur gauche. Ces trois points sont connus sous le nom de “triangle d’or” et sont les positions où nous devons placer les plats les plus rentables et les plus populaires. Nous ne parlons pas des plats les plus chers, mais de ceux qui nous procurent la plus grande marge bénéficiaire.

En faisant cela, nous verrons une augmentation du chiffre d’affaires, car il est très probable que les clients commandent les plats situés à ces points.

Conseil n° 3 : utilisez des couleurs pour attirer l’attention

Saviez-vous que seulement 28% du texte du menu est lu ? Ainsi, vous devez attirer l’attention de vos clients en utilisant des éléments accrocheurs dans les propositions les plus rentables, comme les menus ou les nouveautés. Il peut s’agir de boîtes ou de panneaux d’autres couleurs.

Bien sûr, utilisez les bonnes couleurs et ne surchargez pas le menu. Pensez qu’un menu plein de couleurs, de dessins et de cases partout ne fera qu’embrouiller et désorienter le mangeur.

Concevez un menu simple. Choisissez d’abord une palette de couleurs et une typographie en accord avec l’essence de votre entreprise. Utilisez les couleurs les plus neutres ou les plus douces comme base, puis utilisez des points de couleur dans des zones stratégiques pour attirer le regard vers eux.

Les couleurs chaudes comme l’orange sont idéales pour ouvrir l’appétit, tandis que les couleurs froides comme le bleu l’inhibent, évitez donc ces dernières.

Conseil 4 : ajoutez de bonnes photos qui donnent l’eau à la bouche

Bien que cela ne soit en aucun cas indispensable, il peut être intéressant d’inclure quelques images dans le menu. Si en plus d’avoir un nom attractif, nous pouvons voir une image appétissante du plat, nous n’hésiterons pas à le commander, non ? Toutefois, ne surchargez pas le menu avec des photos de mauvaise qualité.

Utilisez peu d’images, mais utilisez les meilleures. Vous devez donner envie au client de commander ce plat. Donc, encore une fois, essayez de montrer les plats les plus rentables ou ceux que vous voulez vendre le plus. N’utilisez que des photos de qualité et n’oubliez pas d’indiquer quel plat se trouve sur la photo.

Conseil 5 : informez de l’origine des aliments utilisés dans les plats.

Enfin, essayez d’indiquer dans la description ou le nom du plat l’origine des produits. Cela génère une perception de qualité supérieure chez le client et en percevant l’exclusivité des ingrédients, il paiera moins cher pour ce plat.

Osez-vous appliquer ces conseils ?